Rechercher
  • Karim

Le cynisme est tentant devant toute l’effervescence de la nouvelle année, devant l’étalage des bonnes intentions qu’on avait même pas le mois d’avant. C’est tentant de pointer l’hypocrisie chronique mais au fond, ça revient à être l’autre face de la même médaille. Il y a ce qui est dit et ceux qui critiquent ce qui est dit, et tous sont assis à la même table. Alors, je sais pas si c’est l’âge ou la fatigue, peut-être un subtil mélange des deux rehaussé d’un soupçon de déjà vu, mais j’en pense plus rien. Chacun fait son bruit dans le sens du poil ou contre, et c’est très bien comme ça. On se souhaite des bonnes choses une fois l’an, c’est toujours mieux que rien. Si de nouveaux départs sont pris en fonction du calendrier, qui aurait l’audace de s’en plaindre? Y croire, c’est tout ce qui compte. Faire de son mieux avec ce qu’on a, qu’on s’y mette en Janvier, bourré, ou en Septembre pour la rentrée, qui ça regarde? Chacun a les pieds dans sa propre merde et chante aux étoiles si le cœur lui en dit, à l’heure, au mois ou au siècle qui lui est donné de voir, et même si on n'y croit pas, ça a jamais tué personne de penser “pourvu que ça dure”.


Image: @az.diana

1 vue